L’intelligence collective

L’intelligence collective résulte d’une manière d’ETRE ensemble qui permet à chaque individu d’être valorisé dans ses talents et pris en compte dans ses besoins.

Cela peut mener à des prises de décisions au sein de groupes de travail, d’assemblées citoyennes, d’entreprises, qui sont efficaces car voulues de façon claire, élaborées de façon collective. Chacun, concerné,  a pu contribuer et mettre son grain de sel ou plus, et s’approprier cette décision ; il en connait le sens, les limites, les atouts, et est impliqué dans son application.

La communication non violente

La base de ce vivre ensemble doit beaucoup à la Communication Non violente (CNV), qui est un mode d’expression et d’écoute qui permet la générosité et le contact vrai avec soi même et avec autrui.

Pour soi, entre interlocuteurs, en groupe, les principes qu’elle propose de mettre en œuvre sont simples, sans pour autant être faciles.

Elle ouvre un espace où une vraie rencontre entre êtres humains peut avoir lieu : là une créativité collective se révèle et peut s’atteler à l' »impossible ».

Qu’est-ce que la CNV?

Principes de l’intelligence collective (intelligence collective)

Des organismes proposent  des initiations à des méthodes pratiques : citons la sociocratie, qui s’applique essentiellement en entreprise, l’Université du Nous qui accompagne de nombreuses initiatives collectives porteuses de sens, et des formations pratiques.

Un des principes est de mettre en place un cadre, avec des règles d’écoute, de prises de parole pour permettre l’émergence d’une conscience collective lors des rencontres. Cela demande un sérieux apprentissage, et une acceptation de jouer le jeu de la part des participants. Ces cadres ne sont pas donnés une fois pour toutes, il doivent être co-élaborés avec les participants dans le cas de groupes constitués réguliers, acceptés par chacun dans le cas de groupes à géométrie variable.

Un exemple de cadre, issu de la sociocratie. (La gouvernance de soi et des organisations / Session de formation / Sociogest ):

(IMPRESSION)

Écoute respectueuse de soi-même, des autres et du groupe

 » Écoute de soi : Accueillir ses propres impressions : sensations, émotions, pensées, intentions.

 » Écoute des autres : Accueillir les impressions des autres et éviter de préparer une « réponse ».

 » Écoute du groupe : Rester attentif à l’impact des interventions de chacun sur l’état du groupe.

 » Écoute de l’environnement : Rester attentif aux messages de l’environnement.

(EXPRESSION)

Communication respectueuse de soi-même, des autres et du groupe

 » L’expression peut être verbale ou non verbale.

 » Obéir au mouvement intérieur qui incite à parler ou pas.

 » Indiquer formellement son intention de prendre la parole et le moment où l’on a terminé.

 » Parler chacun pour « soi ».

 » Exprimer ses frustrations dans le groupe et faire des demandes explicites à cet effet.

 » Éviter les conseils, interprétations, jugements, les tentatives de convaincre, de convertir et de guérir les

autres.

(NOUS, LES LIENS SOCIAUX)

Confiance dans le processus de développement du groupe

 » Rester ouvert à lâcher prise sur sa façon de voir les choses.

 » Chercher à s’inclure dans le groupe tout en incluant tous les participants.

 » Accueillir les temps de silence entre les interventions.

 » Chercher à apprendre de chaque expérience pénible ou joyeuse.

 » Se sentir responsable de son succès et de celui du groupe.

 » Garder l’entière confidentialité en regard de tout ce qui se passe dans le groupe.

 

 

neoud triple

 

Publicités